Aller au contenu principal du site
Tous nos biens : CLIQUEZ ICI

Pensez au courtage

Conseils

Les courtiers Dieppois sont à votre écoute, sollicitez-les ! 

Grâce à l'analyse par votre courtier en amont de vos démarches d'acquisition, vous êtes en mesure de présenter un dossier d'acquisition fiable, vous gagnez de la crédibilité auprès des interlocuteurs : vendeurs, agences, banques, notaires.... vous êtes prêts pour présenter une offre et remporter la mise !

Gain de temps et d'argent

Bien plus qu'un simple comparateur en ligne, le courtier va solliciter les banques à votre place et défendre votre dossier pour y dénicher le meilleur taux et la meilleure assurance. Il analyse en profondeur votre dossier et vous accompagne dans vos démarches. Il vous conseille réellement afin de ne pas vous engager 'à la légère' ni prendre des risques inconsidérés. C'est un vrai partenaire, ne rien lui cacher sur votre situation est le secret.... S'il ne vous trouve rien, vous ne lui devez rien... Et s'il vous trouve un taux intéressant, vous économiserez au final bien plus que la commission qu'il prend, c'est donc un contrat gagnant - gagnant sur toute la ligne. 

Source : la vie pratique immobilier

 

Transparence complète

Les courtiers peuvent disposer de locaux et appartenir à un groupe régional, ou travailler en tant qu'indépendants. Et jouez franc-jeu : le courtier doit connaître tous les détails du dossier pour donner des garanties suffisantes aux banques avec qui il a des contacts privilégiés. On estime qu'un courtier parvient à diminuer un taux immobilier de 0,10 à 0,30 %. Un gain financier intéressant donc, mais aussi pratique : le dossier, composé une seule fois, est envoyé à différents établissements bancaires sans que vous ayez à intervenir, le courtier se chargeant de tout.
Source : la vie pratique immobilier 

Remboursement anticipé

Au moment de négocier un crédit immobilier, la plupart des gens se concentreront principalement sur deux clauses du contrat : le taux et l’assurance. Pourtant, certains points mériteraient également d’être mieux abordés, car ils entrent en ligne de compte en cas de remboursement anticipé.

Personne ne peut prévoir ce que l’avenir lui réserve : héritage, hausse des revenus, grosse somme d’argent perçue ponctuellement, il existe plusieurs raisons qui peuvent pousser quelqu’un à vouloir rembourser de manière anticipée son prêt immobilier, en totalité ou non. Toutefois, faute d’avoir pris cela en compte au moment de la signature du crédit, la démarche peut s’en retrouver bloquée par certaines clauses du contrat, qui auraient pu être négociées !

Tout d’abord, le Code de la consommation indique que « le contrat de prêt peut interdire les remboursements égaux ou inférieurs à 10 % du montant initial du prêt, sauf s’il s’agit de son solde. » Ce pourcentage ne peut pas être plus élevé, mais il est possible de le négocier auprès de sa banque au moment de la signature du crédit immobilier : en effet, pour un prêt de 200 000 euros, ces 10 % correspondent à un seuil minimal de remboursement anticipé de 20 000 euros, une somme tout de même conséquente ! Pour négocier ce seuil, vous pouvez bien sûr faire appel à un courtier en prêt immobilier, dont l’expertise représentera un atout indéniable face à votre banquier.

Le second point à prendre en compte concerne les indemnités de remboursement anticipé (IRA), que la banque peut exiger si vous souhaitez payer en avance tout ou partie de votre crédit immobilier. Il est important de savoir que ces IRA ne sont pas une obligation, et qu’il existe même certaines banques qui se servent de leur absence dans les contrats qu’elles proposent comme argument de vente. Toutefois, ce n’est pas le cas partout, et la plupart du temps, il sera difficile d’obtenir leur suppression complète, même s’il est possible de limiter leur champ d’application.

 Source : Revue presse avisofi juillet 2015.