Aller au contenu principal du site
Tous nos biens : CLIQUEZ ICI

La conjoncture immo

Conseils

Dans l'ancien comme dans le neuf, l'immobilier hexagonal va connaître une accalmie en termes de volume et de prix prévoit Xerfi, spécialiste des études sectorielles.

En 2019 et en 2020, l'immobilier va connaître une baisse de régime en termes de volumes, de prix, dans l'ancien et  dans le neuf . Telle est l'analyse du groupe Xerfi dans une étude prospective du secteur publiée en mars 2019. Pour ce dernier, un ralentissement général devrait se confirmer dans les prochains mois dans les grandes métropoles.

 

Chute du volume des transactions

 

Dans l'ancien, au niveau national, Xerfi prévoit pour 2019 un reflux de 4,9 % du volume des transactions qui va rester au-dessus de la barre des 900.000 ventes. Cela devrait se traduire par une modération de la progression des prix que l'étude chiffre à 1.8 % en 2019 et à 0.8 % en 2020 contre 3 % en 2018.

Par ailleurs, Xerfi signale un « immobilier français à deux vitesses » avec une persistance, même une accentuation, de l'état de santé des marchés des grandes métropoles et de ceux des territoires périphériques et ruraux.

« A l'opposé, les prix des maisons individuelles stagnent, voire sont en baisse dans de nombreux départements ruraux », signale l'étude. Le mouvement des Gilets Jaunes et les problèmes liés au pouvoir d'achat soulignent une fois de plus « un sentiment déclassement » dans ces zones les plus excentrées. Un changement de tendance sur ces territoires « dépendra largement du maintien des services publics et de l'attractivité économique », précise l'étude.

 

Dégradations dans le neuf

 

Dans le neuf, un secteur qui a déjà connu une  moindre activité en 2018 , la situation va continuer à se dégrader. Le nombre des ventes devrait reculer de 1.6 % en 2019 puis rebondir de 2.6 % en 2020. « C'est à cet horizon que l'on pourrait observer des efforts commerciaux chez les promoteurs et un nouvel impact positif sur les ventes en bloc. En 2020, il sera encore trop tôt pour tabler sur un impact relatif à la loi ELAN qui compte des mesures en faveur de l'offre destinées à favoriser la construction neuve », commente Vincent Desruelles.

Source : LesEchos PATRIMOINE  le 06 mars 2019